D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
9. Aides de Jeu : Les différents types de blocs [Format Impression]

Les différents types de blocs
créé par L01c Le 14 février 1953
[mots-clés: architecture ]

Les titanopoles sont une succession plus ou moins anarchique de blocs aux fonctions variées. Vous trouverez ci-dessous une liste de ces fonctions

Administration

C’est la toute-puissante Agence de l’Urbanisme qui est en charge de l’organisation architecturale d’Europole. C’est donc en théorie elle qui gère la conception, la construction, l’entretien lourd et la destruction des blocs. Ceci dit, vu l’ampleur de la tâche, il est probable :
- qu’elle délègue une partie de ses responsabilités à d’autres agences pour la construction de leurs propres immeubles de bureaux ; elle se contente alors d’un rôle de validation des projets et de contrôle de chantier pour vérifier l’harmonie urbanistique et le respect des règles de sécurité et de construction. Elle exige également la fourniture de plans exhaustifs des nouvelles constructions, ce qui n’est pas forcément du goût de toutes les Agences qui préfèrent parfois passer sous silence ou falsifier certaines constructions peu orthodoxes ou confidentielles.
- qu’elle fasse appel à des Franchises pour la construction. Ces Artisans représentent tous les métiers classiques nécessaires à la construction de bâtiments. La gestion "télécommandée" de projets gigantesques peut aboutir à des surprises liées soit à des erreurs de conception (plans incomplets, géométries non-euclidiennes, erreurs de calculs), soit à une incompréhension entre les maîtres d’oeuvres et les ouvriers, soit à des erreurs d’exécution manifestes. On peut ainsi parfois rencontrer un plancher non horizontal, des couloirs qui se rétrécissent, des pièces aux murs non parallèles, des demi étages (Cf Malkovitch), etc... Au moment de la constatation de l’erreur il est souvent trop tard pour corriger le tir, et des adaptations particulières sont nécessaires pour permettre néanmoins une utilisation des locaux : rajout d’escaliers ou d’estrades, mobilier adapter à des angles non droits, obligation d’employer du personnel ne dépassant pas 1m60, etc...
- qu’elle fasse des erreurs dans sa gestion du "parc immobilier" : oubli de blocs entiers, laissés à l’abandon ; erreur bureaucratique aboutissant à la destruction d’immeubles nouvellement construits ; etc...

JPEG - 5.6 ko
Chute de l’aile droite du bloc résidentiel 3DG-2XS dans Res-Nice
L’enquête interne de l’Agence de l’Urbanisme conclua à une erreur de spécification des piliers de soutènement qui ont été construit en plâtre

Caractéristiques Communes

Les blocs ont des caractéristiques communes :
- la hauteur (entre 30m - 10 étages - pour les plus petits, et jusqu’à 900m - 300 étages - pour les plus grands) - compter 3 étages par 10m de hauteur en moyenne ;
- les batteries d’ascenseurs, vitales vu le nombre d’étages, mais souvent en panne - d’où parfois de longues files d’attentes pour prendre le seul ascenseur qui marche encore ;
- les escaliers de secours, interne ou externe, souvent utilisés pour pallier les déficiences des ascenseurs, dont l’usage est parfois rendu obligatoire pour tout déplacement vertical de moins de 5 étages ;
- En général, l’organisation des étages essaye de maximiser l’accès aux vitres externes ; en effet des études de l’Agence de l’Hygiène Mentale montrent l’influence néfaste du manque de lumière naturelle sur la productivité des Agents. On évite donc de construire des couloirs qui longent les fenêtres, les appartements ou bureaux sont organisés en longueur de manière à ce que chacun puisse avoir une parcelle de lumière du jour. Dans certaines Agences des séances de 5 minutes quotidiennes de "Bains de Soleil" sont obligatoires.
- les étages "d’accès", qui permettent aux administrés d’entrer et sortir du bâtiment - au niveau du sol, et en hauteur au niveau des voies suspendues. Certains de ces étages peuvent être transformés en garages à véhicules, avec des rampes d’accès aux voies externes. Ces étages d’accès peuvent également être d’accès public, et servir de galerie commerciale.
- Un toit à l’accès restreint, qui peut être soit laissé à nu (piqueté d’une forêt d’antennes et parsemé de bouches d’aérations), soit utilisé comme zone d’atterrissage, comme jardin suspendu, comme piscine en hauteur,...

Types de blocs


- Bloc d’Habitation : les plus nombreux sans contredit. Il faut des milliers de blocs d’habitation à plusieurs dizaines d’étages pour accueillir les milliards d’habitants d’Europole. Leur taille est variable, mais il est rare qu’ils abritent moins de 2000 personnes, et les plus massifs peuvent loger plus de 30000 administrés. On trouve encore dans certains secteurs privilégiés des maisons d’habitation individuelles ou des immeubles traditionnels à 4, 5, 6 étages ; ou au contraire dans les franges d’Europole, des habitations individuelles misérables issues des siècles passés.


- Bloc de Bureaux : autre catégorie majeure, dont le nombre est proche de celui des blocs d’habitation. C’est là que les Agents travaillent. On y trouve d’immenses zones de bureaux paysagés peuplés de "cages à poule" individuelles séparées par des cloisons de hauteur variable (1 à 2m), des longs couloirs d’accès à des milliers de bureaux individuels plus ou moins bien numérotés selon une logique plus ou moins évidente, des archives à documents & dossiers qui alignent des kilomètres de rayonnages et dont l’organisation défie souvent toute logique, etc... Certains étages ou salles sont spécialisées dans l’accueil du public : files d’attentes, numéros d’ordre, guichets, orientation vers d’autres bureaux, etc...


- Usines : de nombreuses usines jouxtent des immeubles d’habitation et de bureaux. Leur aspect extérieur peut être proche de ceux-ci, même si l’organisation interne est très différente (vastes et hautes salles de production sur l’équivalent de 3 étages normaux, hangars, rampes d’accès inter étage pour tout type de véhicules, gigantesques monte-charges qui traversent tout le bâtiment, etc...). Leur toit est souvent parsemé de très hautes cheminées fumant en permanence. Certaines autres usines sont très particulières, notamment les raffineries et autres usines chimiques, enchevêtrement inextricable de tubes et de fourneaux.

- Magasins : Il n’est pas rare que les étages d’accès de blocs d’habitation ou de bureau abritent des magasins en extérieur ou en intérieur. On trouve également des super-magasins occupant des immeubles entiers, sur plusieurs étages, et offrant une vaste gamme de produits.


- Entrepôts : Les usines ou les magasins ont souvent des étages entiers dédiés à l’entreposage de matériels. Parfois ces entrepôts occupent des blocs entiers. Leur organisation interne est proche de celle des usines : étages à haut plafond, rampes d’accès pour véhicules, monte-charges. A l’intérieur, des kilomètres de caisses, d’étagères d’entreposage, etc... Certains étages peuvent être réfrigérés pour le stockage d’aliments. On peut également classer dans cette catégories des Réservoirs pour tout type de matériaux : eau, pétrole, essence, sable, blé, etc...

- Garages : certains blocs peuvent avoir des étages dédiés aux véhicules, mais parfois des blocs entiers servent de garages publics ou privés. Rampes d’accès et grandes surfaces organisées avec des routes d’accès et des espaces de parking...

- Ateliers de réparation : jouxtant souvent les garages, les ateliers de réparation de véhicules divers sont des usines spécialisées. On y répare des voitures, des trains, des avions,...


- Laboratoires : peuvent faire partie d’un bloc de bureau ou d’usine, ou peuvent couvrir un bloc entier. D’accès souvent très restreint, leurs couloirs donnent sur des laboratoires d’expériences, des salles d’incubation, des zones de stockage de produits dangereux, des bureaux, des vestiaires, des salles de décontamination, etc... Ces couloirs sont en général entrecoupés de sas de sécurité ou de décontamination.

- Serres de production intensive : Là est produite la nourriture à base végétale d’Europole. Comme la plupart des forêts et des champs ont disparu ou sont éloignés de plusieurs centaines de kilomètres, des blocs spécifiques sont organisés en serres de production en intérieur, avec lumière artificielle, irrigation automatique, machines de récolte, etc... Les plantes ont bien entendu été adaptées aux lieux de production et à leur conditionnement ; les formes cubiques sont particulièrement prisées pour tous les fruits et légumes. Ces serres jouxtent souvent des usines de production alimentaire, dédiées à la transformation et au conditionnement des aliments.


- Usine d’élevage d’animaux : Autre source de nourriture, l’élevage intensif en entrepôts spécialisés. Les animaux sont stockés et élevés dans des enclos où la nourriture est amenée sur des tapis roulants. D’autres enclos immobilisent les vaches sur des machines à traire. (NB : les exemples d’usines de ce type abondent dans notre réalité...). Ces usines comportent également des salles d’abatage et de conditionnement des carcasses.

- Monuments : Bien sûr toute titanopole a son lot de monuments... monumentaux, à la gloire des Agences.

- Salles de divertissement : Cinémas, théâtres, salles de concert... De nombreuses activités culturelles sont disponibles... pour ceux qui peuvent se les offrir.


- Gymnases, piscines : La culture physique est une des priorités de l’Agence du Bien-Etre. On trouve ainsi nombre de gymnases et de piscines, parfois à l’intérieur d’autres blocs de bureaux ou d’habitation, parfois organisés en un vaste Bloc de Culture Physique. Les piscines en hauteur sur les toits des blocs sont une attraction particulière, et il est agréable de nager à l’air libre - si celui-ci n’est pas trop froid, et si l’eau est suffisamment chauffée bien sûr...

- L’activité souterraine d’Europole a également un impact sur son organisation en surface. Ainsi tout le réseau de caves, d’égouts, de carrières produit en surface des puits d’accès, des puits de forage, des zones de stockage de matériaux ou d’ordures à ciel ouvert, etc...

- Enfin on trouve régulièrement des Zones à l’abandon : immeubles dégradés, effondrés pour diverses causes (négligence ou activité souterraine), en démolition, en reconstruction, etc... Ces Zones sont en général squattées par des Egarés, utilisées par les Terroristes comme base arrière ou par les Mafias comme zones de stockage de produits illicites. Les conditions de vie y sont variables, en général peu enviables (absence ou déficience des réseaux d’eau, d’électricité ; fissures, humidité, ouvertures béantes, froid, etc.). Les réseaux de circulation (autoroutes, Zonewagen, etc.) ne s’y arrêtent pas (fermeture des stations) ou les contournent, les rues et voies d’accès sont souvent fermées, barrées, voire murées. C’est également dans ces zones qu’on trouve probablement la plus grande densité de zones "Etranges", Schizoïdes ou Gangrenées - peut-être même est-ce la raison de leur abandon...

Des patrouilles régulières de l’Agence de la Paix surveillent ces zones (notamment la Brigade d’Intervention Aéromobile), et parfois cherchent à débusquer ces intrus, sans grande conviction et sans grand succès. Les Agences en général évitent et ignorent ces zones, qui officiellement n’existent pas ; toutefois il peut leur arriver de vouloir en reprendre le contrôle, soit pour éliminer définitivement la vermine qui s’y terre, soit pour la contrôler à sa guise, soit dans le cadre d’un programme de réhabilitation urbaine. Les moyens peuvent être assez brutaux : descentes massives d’unités de nettoyage, intervention de blindés, démolition complète par dynamitage après avertissement, etc. Les pertes en vies humaines sont inexistantes puisque aucun administré n’est autorisé à pénétrer dans ces zones...

 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]