D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
2. Bureaux Locaux
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Au Grand Palais, Exposition de René MAGRITTE
Le savoir, çà ne s’invente pas !
D’odieux volatiles
Les Blocs Célèbres : le modèle Khéops
Images d’Europole
Les Blocs Célèbres : le modèle "Echelle"
Les Blocs Célèbres : le modèle Pyrabalc
Création d’un nouveau bureau
Changez d’horizon !
AUTRES RUBRIQUES
1. Agences d’Europole
Des faucons anti-mouettes pour protéger nos directeurs d’Agences !
Les ministres et fonctionnaires de l’Agence Gouvernementale réélus pour la 3e fois consécutive à l’unanimité !
Sous-Sols d’Europole : les Réseaux
Sous-Sols d’Europole : les Déchets
Sous-Sols d’Europole : les Mines & Carrières
3. Franchises & Organisations
Cadeaux : Tout est en place !
4. Chez nos voisins
Images d’Ailleurs
Le Paquebot des Airs Bel Geddes # 4
5. Le Règlement
Le règlement l’autorise à donner 15 prénoms à son enfant, la loi, non...
Proposition de changement de calendrier
6. La Vie dans les agences
Innovons
Les équipements nécessaires du chef de service
Les Blocs Célèbres : L’Aérodôme
par L01c Le 5 février 1953
[mots-clés: architecture ]

Troisième volet de notre série sur les types de blocs les plus répandus en Europole : L’Aérodôme ravira tous les amateurs d’appareils volants.

L’Aérodôme est un bâtiment très impressionnant que l’on retrouve régulièrement en Europole. Ainsi le secteur Parisien comporte une bonne dizaine d’Aérodômes actifs, contruits sur une base carrée de 106m x 106m et hauts de 350m.

L’Aérodôme est une plateforme urbaine de décollage, d’atterrissage et de stockage d’avions.

La densité importante des blocs d’Europole ne permet en général pas de construire de vastes aérodromes horizontaux s’étendant sur plusieurs kilomètres carrés, qui gaspilleraient inutilement de la surface souvent déjà occupée par de multiples bâtiments, bureaux, usines, etc... Néanmoins tout secteur se doit de pouvoir entretenir une flottille d’avions de tous types pour de multiples usages : transports rapides de Hauts Agents, transport de marchandises, surveillance des cieux et interception d’appareils volants non autorisés.

La solution à ce dilemme a été trouvée par l’Agent-Ingénieur Gontrand-Saint-Jacques, qui proposa en 1934 les plans du premier Aérodôme. La construction s’effectua à Biz-Bourget-2, et après diverses mises au point techniques suites à des essais plus ou moins concluants de décollage et d’atterrissage, l’ensemble donna satisfaction. Ce bâtiment de conception originale fut alors reproduit dans tout Europole.

L’Aérodôme répond à 3 impératifs et s’articule autour d’eux.

- Le Décollage des appareils s’effectue sur le côté du bâtiment. 4 pistes verticales sont disponibles, équipées de catapultes à vapeur haute pression. L’avion est disposé verticalement, le nez en l’air, en bas de la piste ; il fait démarrer son moteur et tourner ses hélices à plein régime ; sur le signal de l’opérateur de décollage, la catapulte s’enclenche et accélère brutalement l’avion en le propulsant vers le haut ; au bout de la piste de 295m de long il atteint la vitesse de 250 km/h. Les pilotes, formés spécialement à l’exercice, doivent alors stabiliser l’appareil horizontalement après avoir effectué une demi-boucle et un demi-tonneau.

- L’atterrissage s’effectue en approchant à basse vitesse l’un des trois tunnels d’appontage situés en haut de la tour. L’avion doit déployer une perche d’appontage telle qu’utilisée pour les Zeppelins. Cette perche s’accroche sur l’un des 5 câbles élastiques tendus en travers du tunnel pour ralentir brusquement l’appareil. Les pilotes sont guidés par radio dans leur manoeuvres d’approche par des techniciens d’appontage placés dans des cabines situées en haut de chaque tunnel. Les parois des tunnels d’appontage comportent également des salles pour les techniciens, les pilotes, et les passagers.

- La maintenance des avions s’effectue dans des vastes hangars situés sous chacune des tunnels d’atterrissages, et desservis par des monte-charges en forme de croix.

- Le stockage des avions est vertical : une fois l’appareil en état de décoller après un passage dans les hangars de maintenance, il est accroché par le nez à un treuil et transporté verticalement jusqu’aux hangars de stockage vertical sur des rampes de circulation et de suspension situées dans la moitié inférieure de la tour. Ces rampes permettent aux techniciens, pilotes et passagers d’accéder aux avions grâce à des échelles et des plateformes mobiles. C’est à partir de ces mêmes rampes que les avions qui doivent décoller sont acheminés verticalement jusqu’aux aires de catapultage.

- Enfin des Bureaux et des ateliers spécialisés sont disponibles sur 20 étages en bas de la tour. Une Tour de Contrôle montée sur le haut de l’Aérodôme et accessible par ascenseur permet d’organiser l’ensemble du traffic aérien autour de celui-ci.

Les parois externes du bâtiment sont d’une épaisseur de 3m environ, ce qui permet à l’Aérodôme de résister à toutes les catastrophes imaginables (guerre, attentat, erreur d’appontage, etc.). L’établissement d’un Aérodôme nécessite de s’assurer sur les blocs jouxtant le site ne dépassent pas une hauteur de sécurité fixée à 190 mètres, pour permettre aux appareils d’atteindre en toute sécurité les tunnels d’appontage.

RECLAMES!
L.A. Confidential... Découvrez tous les secrets des Agences !
L.A. (= Les Agences) Confidential, votre nouvel hebdomadaire d’investigation non officiel.
par Gamemestre Le 22 février 1954

Les noms des plus célèbres agents de la paix, les scandales qui touchent l’agence gouvernementale, les malversations mafieuses repérées dans les milieux des directeurs véreux, découvre tout cela et bien d’autres choses dans Les Agences Confidential, votre nouvel hebdo d’investigation non officiel...

Toute l’équipe de l’hebdo Les Agences Confidential est composée uniquement de grands reporters venant des U.A.A., qui ont décidé de tout plaquer et de quitter leur Titanopole afin de faire connaître leur technique d’investigation journalistique à l’Europole. Refusé par le quotidien autorisé "Le Fureteur", L.A. Confidential se propose de devenir votre seul et nouvel espace libre d’information.

Bien sûr, ce mélange linguistique entre novlangue europolitaine et novlangue agencesunienne peut surprendre l’administrée de moins de 50 ans lambda, mais le véritable agent performant, qui cherche à se donner à fond dans son boulot comme dans ses loisirs, qui cherche à toujours posséder et connaître le meilleur, se fera vite à cette nouvelle façon de parler. Bientôt, tous les administrés dans le vent se reconnaîtront à leur façon de "speaker" ! D’ailleurs, le premier numéro de notre hebdo vous propose un lexique agencesunien - europolitain. Compilé par les meilleurs diplomates de l’Interzone, il sera le gage d’une bonne compréhension entre nos "scoops" et votre personne !

Les Agences Confidential, le magazine d’investigation qui revient de loin !


TranchNet, la securite propre et net !
par jackLite Le 24 février 1953

L’installation du centre pénitencier 3RD1 dans le Bloc-B5 "Prisonnier" a rendu nerveux plus de la moitié des administrés de Alt-Paris faubourg ouest de la cité des Marmos.

Que se passerait-il si... ? Et si... ?

Et bien nous avons la réponse à toutes vos attentes ! Le TranchNet 2000, ce collier d’à peine 400 grammes contient quatre Micro-Batteries et deux Micro-ExploPate, suffisantes pour faire sauter en cas de besoin la tête du gredin aussi facilement qu’un bouchon de champagne.

La pose ne prend pas plus de 5 minutes et est securisée par le systeme MagnetPlus.

Ce systême inviolable empêche le prisonnier de retirer lui même cette sécurité, car il se déclenche dès qu’il est manipulé, oté ou decoupé, transformant le prisonnier en une formidable gerbe pyrotechnique de sang et de chairs brulées.

Tous les prisonniers se verront attribuer un collier personnel avec une identité Locative et si l’un deux s’éloigne de plus de 200 mètres du Terminal Central... Poufffffff...

Où avait-il la tête ?

TranchNet, la securité propre et Net !!!


Le baron Haussman a les dents longues.
Un film conseillé par l’Agence du Bien Être...
par Gamemestre Le 22 février 1954

Retrouvez Peter Cushing dans son rôle phare : le baron Haussman. Dans ce nouvel épisode, vous découvrirez enfin comment le baron a contaminé les bas-fonds de l’Europole avec la lèpre des caniveaux...


 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]