D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
2. Bureaux Locaux
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Au Grand Palais, Exposition de René MAGRITTE
Le savoir, çà ne s’invente pas !
D’odieux volatiles
Les Blocs Célèbres : L’Aérodôme
Images d’Europole
Les Blocs Célèbres : le modèle "Echelle"
Les Blocs Célèbres : le modèle Pyrabalc
Création d’un nouveau bureau
Changez d’horizon !
AUTRES RUBRIQUES
1. Agences d’Europole
Des faucons anti-mouettes pour protéger nos directeurs d’Agences !
Les ministres et fonctionnaires de l’Agence Gouvernementale réélus pour la 3e fois consécutive à l’unanimité !
Sous-Sols d’Europole : les Réseaux
Sous-Sols d’Europole : les Déchets
Sous-Sols d’Europole : les Mines & Carrières
3. Franchises & Organisations
Cadeaux : Tout est en place !
4. Chez nos voisins
Images d’Ailleurs
Le Paquebot des Airs Bel Geddes # 4
5. Le Règlement
Le règlement l’autorise à donner 15 prénoms à son enfant, la loi, non...
Proposition de changement de calendrier
6. La Vie dans les agences
Innovons
Les équipements nécessaires du chef de service
Les Blocs Célèbres : le modèle Khéops
par L01c Le 5 février 1953
[mots-clés: architecture ]

Pour le quatrième volet de notre série sur les types de blocs les plus répandus, nous avons choisi un modèle courant symbole de l’Interzone : la Pyramide Khéops.

Le modèle Khéops est surtout répandu en Interzone, où on le croise aux abords des villes-puits. On le retrouve également en Europole car ses grandes qualités de solidité et de résistance aux climats rudes en font un modèle idéal pour les régions plus froides de Scandinavie.

Imaginée par l’architecte anci-egyptien Hassan Fathy dans les années 1938, sa conception rappelle directement les pyramides de l’ancienne Egypte. L’idée de base de Fathy était d’utiliser des principes classiques pour construire un bâtiment adapté à l’usage moderne. La forme pyramidale, haute de près de 120m sur une base carrée de 200m de côté, est un compromis idéal pour tout bâtiment en hauteur qui doit résister aux rigueurs du désert. Cette pyramide est creuse et le puit central, large vers le haut de 37 mètres, s’ouvre sur un jardin intérieur de 12100m², souvent luxuriant et cultivé, reprenant ainsi le principe de ventilation transversale qui assure une climatisation naturelle. Les pyramides Khéops d’Interzone sont souvent construites en matériaux naturels, sable agglomeré de pétrôle brut et d’argile. La circulation verticale est assurée par deux batteries successives de 9 ascenseurs (en rouge sur les schémas ci-contre).
Outre le sous-sol, de profondeur variable, les 5 premiers étages sont en général réservés aux ateliers d’usine et autres activités ne nécessitant pas la lumière du jour. La circulation au sein des 36000m² est assurée par quatres anneaux concentriques de larges couloirs, reliés par des couloirs transversaux.
Le niveau 6 est le niveau de base du jardin intérieur. C’est en général l’étage de "l’agora", où l’on trouve les équipements de divertissement, les magasins, les restaurants, etc...
Les niveaux successifs vont alors en se rétrécissant, ainsi que l’espace intérieur de la pyramide. Chaque niveau est toujours desservi par 2 cercles concentriques de couloirs et les 9 ascenseurs de la batterie primaire. L’extérieur des étages s’ouvre sur de vastes balcons qui font tout le tour de la pyramide. L’intérieur s’ouvre sur le jardin luxuriant.
Le niveau 18 est un niveau de transition, où abouti la batterie primaire d’ascenseurs et où commence la batterie secondaire, située le long du puit central.
Les niveaux 18 à 29 vont alors en s’affinant de plus en plus jusqu’en haut de la pyramide. Les 20 derniers mètres qui forment le chapeau de la pyramide sont formés par un treillis de poutres métalliques sur lesquelles sont posées des vitres qui peuvent s’ouvrir pour faire passer l’air, ou au contraire se fermer en cas de tempète de sable. Au total le modèle Khéops offre une surface interne de près de 480 000 m², ce qui permet d’héberger une communauté de 20000 à 30000 personnes.
RECLAMES!
TranchNet, la securite propre et net !
par jackLite Le 24 février 1953

L’installation du centre pénitencier 3RD1 dans le Bloc-B5 "Prisonnier" a rendu nerveux plus de la moitié des administrés de Alt-Paris faubourg ouest de la cité des Marmos.

Que se passerait-il si... ? Et si... ?

Et bien nous avons la réponse à toutes vos attentes ! Le TranchNet 2000, ce collier d’à peine 400 grammes contient quatre Micro-Batteries et deux Micro-ExploPate, suffisantes pour faire sauter en cas de besoin la tête du gredin aussi facilement qu’un bouchon de champagne.

La pose ne prend pas plus de 5 minutes et est securisée par le systeme MagnetPlus.

Ce systême inviolable empêche le prisonnier de retirer lui même cette sécurité, car il se déclenche dès qu’il est manipulé, oté ou decoupé, transformant le prisonnier en une formidable gerbe pyrotechnique de sang et de chairs brulées.

Tous les prisonniers se verront attribuer un collier personnel avec une identité Locative et si l’un deux s’éloigne de plus de 200 mètres du Terminal Central... Poufffffff...

Où avait-il la tête ?

TranchNet, la securité propre et Net !!!


L’ennemi public n°1.
Un film sponsorisé par l’Agence de la Réhabilitation Individuelle.
par Gamemestre Le 24 février 1954

Découvrez toute la vérité sur l’affaire Jean Moulin, le plus grand subvers que l’Europole ait jamais connu depuis le Contact. Enfin, vous saurez comment les Agences, en collaborant, ont réussit à faire disparaître ce dangereux ennemi public n°1 !


Le baron Haussman a les dents longues.
Un film conseillé par l’Agence du Bien Être...
par Gamemestre Le 22 février 1954

Retrouvez Peter Cushing dans son rôle phare : le baron Haussman. Dans ce nouvel épisode, vous découvrirez enfin comment le baron a contaminé les bas-fonds de l’Europole avec la lèpre des caniveaux...


 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]