D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
3. Alternatives
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Aldous Huxley arrêté par les agents de la Réhabilitation Individuelle !
La guerre pour le bon goût...
Théatre de Rue
Paranoïaques, dérangés ... Géniaux ?
AUTRES RUBRIQUES
1. Officiellement
Un quotidien bien étrange...
Hospitalisés pour se faire rembourser leurs frais de déplacements !
La commission d’harmonisation des envois pneumatiques...
Le bidule, oui, mais... c’est quoi au juste ?
Tranche de Vie
2. Le Second Marché
La Substance "Nuit"
4. Faits Divers
Gare aux Tchratz !
Interview d’un patron de Dancing.
Confession tardive
Explosion devant l’agence sectoriel de la réhabilitation individuelle
Drole de nouvel an pour la maison Tuttle.
5. Est-ce bien normal ?
Agence de la torture mentale ?
Chiens Méchants
Des Zombies de Guerre ?
Foldingue !!
"Substance Nuit", des effets insoupconnés ?
Musiques Clandestines
par L01c Le 2 mai 1953
[mots-clés: agDivertissement , subver-e ]

Il est jeune, beau, un costume de cuir sombre, des bottes de moto, une coiffure audacieuse maintenue par un gel graisseux. Son regard est fou tel un feu qui couve sous la braise. il est l’incarnation d’une certaine jeunesse Europolitaine dévergondée et désoeuvrée qui cherche son identité. Son nom de scène est "Bête Noire". C’est un chanteur qui se produit dans divers lieux peu recommandables. Sa vocation : "Que Vive le Roulant Roc".

Qu’est-ce que le "Roulant Roc" ? Un terme barbare, adapté d’une appellation née dans les bas-fonds Alt-Berlinois ; là-bas on l’appelle le "Rollen Rokz", qui évoque le bruit d’un rocher qui dévale à vive allure une pente caillouteuse. C’est une forme de musique non-autorisée, peu mélodieuse et très répétitive, née dans les caves enfumées et sortie de l’imagination naïve et de l’inculture musicale de quelques esprits torturés.

L’un des principes fondateur du Rollen Rokz est d’assourdir son auditoire avec le plus fort volume sonore possible. Quelques bricoleurs inventifs ont ainsi détourné des amplificateurs sonores utilisés dans les foires pour les annonces promotionnelles, en les raccordant à des microphones eux-même fixés à des instruments de fortune, récupérés dans quelque décharge et rafistolés de bric et de broc. On voit ainsi des "Mandolines Electriques", des "Caisses à Savon Résonnantes" et autres "Bassinophones", instruments à l’acoustique improbable mais au volume sonore indéniable. La musique se résume ensuite à un déluge bruitiste et abrutissant de rythmes primaires, d’harmonies approximatives et de borbo-rythmes à la limite de l’audible. C’est à proprement parler une musique de sauvages. L’écoute est une épreuve physique à la limite du supportable pour nos administrés moyens.

Néanmoins cette forme particulière de défoulement sonore semble remporter un succès certain auprès de la jeunesse europolitaine. On organise régulièrement des soirées privées non-autorisées dans des caves abandonnées ou des hangars condamnés, qui sont investis le temps d’une nuit par une foule bigarrée et dangereuse dont l’objectif principal est d’écouter les performances bruitistes de quelques "groupes musicaux", regroupements de musiciens aux compétences musicales approximatives, venus faire démonstration de leurs dernières élucubrations. Cette foule étrange ne se contente d’ailleurs pas d’écouter : emportés par la sauvagerie communicative, ils se mettent souvent à remuer "de concert", suivant les évolutions rythmiques, en une sorte de danse étrange où des couples éphémères tournoient follement dans une communion impie et malsaine.

Revenons à notre "Bête Noire". Nous vous reproduisons ci-dessous quelques morceaux choisis d’une interview mouvementée, effectuée dans des conditions difficiles, le volume sonore obligeant le journaliste comme "l’artiste" à se crier leurs propos dans l’oreille.

Détective : Quand vous étiez une jeune pupille, est-ce que vous réviez réellement d’une vie de débauche et d’égarement telle que la vôtre actuellement ?

Enfant, je me suis abruti avec les émissions télévisuelles et des communications photofluidiques. J’ai été abreuvé par toutes ces idées qu’on cherche à nous inculquer, le bonheur des Agences, l’attente des Etrangers, le Concours, tout cela. Seulement, au vue de mes performances en cours, j’ai très vite compris que ce rêve n’était pas le mien. Alors j’ai cherché d’autres rêves. Diverses errances m’ont fait faire des rencontres plus ou moins recommendables. Et le Roulant Roc est venu me trouver.

Détective : Pensez-vous réellement devenir connu avec ce type de musique ?

Je ne cherche pas la gloire. C’est la gloire qui viendra à moi. Je ne suis que l’apôtre annonciateur d’une révolution musicale. Le Roulant Roc vous fera tous rouler en bas de la pente... Personne ne sait réellement ce que nous trouverons en bas de la pente, mais ça ne peut pas être pire qu’ici...

Détective : Votre mode d’expression musical attire de nombreuses critiques, notamment des agents de l’Agence du Divertissement... Quelle est votre opinion ?

Moi je fais la musique que j’ai dans les trippes. Je ne bride pas mon talent artistique, je m’exprime librement, et ça ne plaît forcément pas à tout le monde.

Détective : Votre étrange mode de vie a-t-il beaucoup de succès auprès de la gente féminine ?

(souriant) Ouais, de ce côté là ça ne se passe pas trop mal. Mais j’aime les femmes discrètes et intelligentes. Surtout discrètes.

Détective : les paroles de vos chansons, dont vous avez eu la bonté de nous fournir une transcription écrite, évoquent un mal de vivre qui n’est pas partagé par la majorité des Administrés... Pourquoi ressentez-vous tout cela ?

Le mal de vivre fait partie des Titanopoles. On ne peut pas vivre dans les Titanopoles. Tout est foutu, vérolé, pourri. Ma musique est pourrie comme tous les administrés. Je [CENSURE] sur tous ces administrés aveugles qui n’osent s’avouer leur mal de vivre.

Détective : Outre vos dépravations évidentes, il semble que vous vous adonnez également aux plaisirs interdits des substances illicites ... ?

Tout ce qui peut me faire décoller de la boue des Blocs est bon à prendre. Je m’en sert comme source d’inspiration. J’ai des visions, vous savez... Je vois des choses que personne n’ose voir... Je chante ces visions à ceux qui ne veulent pas entendre.

Détective : Votre activité musicale vous force à vivre solitaire, une vie d’échappé permanent.

Je suis d’un naturel plutôt solitaire, et j’ai tendance à devenir claustrophobe lorsque je suis dans un lieu fermé avec trop de monde comme dans les Bureaux d’Agences. Alors mon univers me convient plutôt bien, je vis sur la route, je suis toujours en chemin. J’aime assez les voyages.

Détective : Aujourd’hui vous êtes jeune, mais que ferez-vous de votre vie dans dix ans lorsque vous n’aurez plus la même énergie à dépenser ?

Avec un peu de chance je serai mort dans dix ans. Ou bien les Agents du Divertissement qui me recherchent m’auront définitivement fait taire. Ils peuvent toujours me courir après, je continuerai à faire rouler ma pierre le plus bas possible.

RECLAMES!
La femme qui venait d’outre espace...
Un grand divertissement familial...
par Gamemestre Le 22 février 1954

Alors qu’il effectuait un vol anniversaire entre l’Europole et la Lunopole à bord du vaisseau Europa, Pierre découvre avec stupéfaction une jeune créature isolée et perdue dans le vide spatial, de l’autre côté de son hublot. Serait-ce un cadeau des Etrangers ? De cette incroyable rencontre fortuite va naître une folle histoire d’amour entre notre intrépide reporter des étoiles et cette femme qui venait d’outre espace...


Etes-vous seul ?
par L01c Le 7 novembre 1952
[mots-clés: agBienEtre ]

Vous vous sentez seul dans l’immense Europole ? Votre timidité vous empêche d’aborder les personnes qui vous attirent ? Vous n’avez toujours pas trouvé l’âme soeur ou les camarades dont vous rêvez ?

Nous pouvons vous aider. Notre réseau de Franchises "Rencontres & Amitiés" est l’un des plus efficace pour rapprocher les êtres solitaires. Venez à l’un de nos Cocktails de Rencontre, vous y retrouvez d’autres personnes comme vous qui ne demandent qu’à vous connaître. Il vous suffit de vous adresser à la Franchise la plus proche pour vous enregistrer et connaître le calendrier des prochaines réunions. Nous organisons également des voyages et activités en commun, il vous suffit de choisir parmi nos nombreuses options. Nous pouvons enfin faire à votre demande une recherche par critères sur l’ensemble de nos adhérents, pour vous aider à trouver vos relations idéales.

Rencontres & Amitiés, à votre service pour mieux vous soutenir.


Rencontres & Amitiés, une franchise de l’Agence du Bien-Etre.
Franchise Beluga
par Gamemestre , L01c Le 2 janvier 1953
[mots-clés: franchise ]


 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]