D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
Pneumatiques

la pensée du jour
Le bonheur c’est la poursuite d’objectifs réalisables
n’oubliez pas
la guerre c’est la paix
la liberté c’est l’esclavage
l’ignorance c’est la force

la pensée du jour
Ne Suspectez pas : Dénoncez !
Notre Credo
Ordre, Progrès, Discipline.
La pensée du jour
La tolérance est le premier refuge de l’incompétence.
1. Console : 2. Fiches Individuelles
Liberté Belge, Groupe de subvers-t
créé par Ludwig Le 5 avril 1953
[mots-clés: subver-t ]

JPEG - 8.3 ko
Ruud van Heijonk

Le groupe terroriste Liberté Belge a été fondé en 1927 par Ruud van Heijonk, un Agent haut placé dans la Réhabilitation Individuelle. Ce groupe nationaliste rêve d’une Belgique Indépendante comme dans les années Pré-Contact. Leurs actions centralisés sur la zone de l’ancienne Belgique sont diversifiées. Le groupe s’est livré à des actions plus musclées.

Le 23 juillet 1928, ils font sauter un train sur la ligne Paris-Berlin, lors de son arrêt en gare de Rès-Bruxelles : 28 morts et 57 blessés. Le 12 février 1930, le slogan « Liberté Belge » est peint en lettres rouges sur le fronton des Agences de la Paix de Bruxelles, Anvers, Liège et Bruges. Le 5 mars 1931, une bombe dans le métro d’Anci-Bruges fait 117 morts, dont le terroriste. Il n’y a aucun survivant, c’est là leur principal coup d’éclat. Il faut enfin noter le plastiquage de la statue d’Albert 1er le 6 mai 1936, considéré comme collaborateur après son acceptation de l’entrée de la Belgique en Europole.

Liberté Belge a aussi distribué de nombreux tracts contre l’Europole Unie, pour un retour au Royaume de Belgique Souverain. Ces tracts ont été retrouvés à la sortie de nombreuses usines d’Indus-Liège, d’Indus-Anvers et d’Indus-Bruges ainsi qu’au Campus Exellence de Bruxelles.

En 1937, suite à une vague d’arrestations orchestrée dans tout le secteur de PARENGAM, Liberté Belge est démantelé. Au procès, près de 200 personnes ayant appartenu au groupe sont condamnées des peines d’internement, ou à travailler dans des camps sur le front de l’Est.

Depuis, quelques rumeurs ont circulé quant à la renaissance de ce groupe sous l’égide d’un certain RG, mais ce ne sont que des balivernes infondées...


| PLAN
 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]