D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
Pneumatiques

rappel sur le calcul de la taxe sur le lieu de travail
Le bureau Calcul et Validation de l’agence de l’Urbanisme vous rappel que sur votre déclaration trimestrielle de taxe d’occupation liée à votre lieu de travail, la part que vous pourrez déduire est égale au montant inférieur de la déduction maximale autorisée si vous bénéficiez de l’ajustement correspondant au revenu maximal autorisé dans cette tranche.
La Pensée du Jour

Ce n’est que pour les faibles d’esprit que l’Histoire a toujours raison.

Message de l’Agence du Bien Etre.


Notre Credo
Ordre, Progrès, Discipline.
la pensée du jour
le Soupçon engendre la Confiance
la pensée du jour
A qui pouvez-vous REELLEMENT faire Confiance ?
1. Console
Volksheer Spartakus
créé par Spartakus Le 15 avril 1953
[mots-clés: spartakus , subver-t ]

Groupe subver-t créé en 1910 sous le nom de Groupe Spartakus, après les Grandes Grèves. Lorsque le mouvement Marxiste fut déclaré illégal, celui-ci chercha de nouveaux moyens pour continuer sa lutte : certains groupes de Résistance furent créés, d’autres voulurent utiliser le crime organisé pour combattre les Agences, ce qui donna notamment naissance au mouvement subver-m du Syndicat. En Anci-allemagne, un groupe de subvers plus violents et déterminés que les autres créa le Groupe Spartakus.

Le but avoué de ce groupe est « la mise à mort des Agences totalitaires », comme l’annonça l’Appel aux Armes du 25 Octobre 1910. Pour l’accomplir, le Groupe Spartacus décida d’utiliser les méthodes terroristes, prétextant néanmoins épargner un maximum « les innocents ». Leurs victimes et leurs cibles sont en général militaires, ou liés aux bureaux centraux des Agences, ou aux agences gouvernementales. Le Groupe Spartacus est particulièrement violent : assassinat, sabotage à la bombe, embuscades, etc... Parfois même, le Groupe effectue de véritables opérations commando, mobilisant plusieurs dizaines d’hommes et attaquant des bâtiments ou des véhicules des agences à l’arme lourde.

Le groupe étendit rapidement son influence politique sur les milieux subvers à Berscanpol, mais aussi à travers toute l’Europole. Son influence ne se fit pas sentir au-delà, car ces « nouveaux Spartakistes » sont surtout des Marxistes convaincus de la nécessité d’une « guerre totale et impitoyable » contre le gouvernement des Agences qui cherche selon eux à les bâillonner, et le mouvement Marxiste se limite essentiellement à l’Europole. Le Groupe Spartakus est très vite devenu un des objectifs majeurs des opérations anti-subvers des Agences, nécessitant le déploiement de mesures exceptionnelles.

Malheureusement pour nous, les Spartakistes nous ont jusqu’à présent échappés, pour deux raisons : d’abord, ils ont adopté une organisation de type « guérilleros ». Se cachant dans la jungle urbaine des bas-fonds, où l’Agence de la Paix a une influence directe limitée, les Spartakistes vivent dans des planques telles qu’égouts, bâtiments en ruine, vieux tunnels, etc... et restent aussi insaisissables que des fantômes. Ensuite, ils ont adopté une politique d’alliances. Ils maintiennent de bonnes relations avec les subvers-m du Syndicat, aidés en cela par leurs idéologies très proches. Le Groupe Spartakus s’allia également avec plusieurs mouvements subvers-t similaires, ailleurs dans le monde ; par exemple avec le mouvement russe Narodnaïa Volia, ancien groupe anti-tsariste reconverti dans la lutte contre le gouvernement de Novaïa Rodina ; ou encore les Brigades Rouges d’Italie ; également avec les F.T.P. (Francs-Tireurs et Partisans) en France et la Fraction Armée Rouge qui opère en Autriche et dans les Balkans : autant d’organisation subvers-t marxistes.

Bien que cette organisation et ces précautions ont permis aux Spartakistes de perpétrer plusieurs actions terroristes d’envergure, les Agences ont réussi plusieurs contre-attaques, et plusieurs Kampfgruppes Spartakistes furent détruits, souvent malgré une défense acharnée (car ces groupes Spartakistes sont souvent aussi lourdement armés que l’Agence de la Paix). Malheureusement, grâce à la compartimentation de leur organisation, le Groupe Spartakus survivit et continue sa lutte illusoire.

En 1939, le Groupe Spartacus changea de nom pour devenir la Volksheer ("Armée du Peuple") Spartakus. Leur stratégie changea également un peu : les Spartakistes affirmèrent clairement leur ambition de mener non plus des « actions de harcèlement », mais une véritable guerre ouverte contre les Agences. Nous avons appris grâce à nos contacts internes qu’ils ont alors acquis du matériel lourd en faisant jouer différentes alliances établies, matériel qu’ils cachent probablement dans des entrepôts secrets en prévision du « Jour de la Révolution », tandis que les commandos Spartakistes multiplient les actes terroristes à l’encontre des agences.

En 1951, la Volksheer Spartakus forma l’idée d’une « Internationale Marxiste de Combat », qui réunirait tous les mouvements subvers-t Marxistes se battant d’une façon ou d’une autre contre les Agences. Nous déployons tous nos efforts pour empêcher l’aboutissement de se projet, malgré les tentatives de la Volksheer, qui continue son "combat" sans résultat, 42 ans après sa naissance.


| PLAN
 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]