D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
5. Est-ce bien normal ?
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Agence de la torture mentale ?
Chiens Méchants
Foldingue !!
"Substance Nuit", des effets insoupconnés ?
Corps noirs
Au confluent du rêve et de la réalite.
Un trou.
Res-Wien : Etranglé par... lui-même ?
AUTRES RUBRIQUES
1. Officiellement
Un quotidien bien étrange...
Hospitalisés pour se faire rembourser leurs frais de déplacements !
La commission d’harmonisation des envois pneumatiques...
Le bidule, oui, mais... c’est quoi au juste ?
Tranche de Vie
2. Le Second Marché
La Substance "Nuit"
3. Alternatives
Aldous Huxley arrêté par les agents de la Réhabilitation Individuelle !
Musiques Clandestines
La guerre pour le bon goût...
Théatre de Rue
Paranoïaques, dérangés ... Géniaux ?
4. Faits Divers
Gare aux Tchratz !
Interview d’un patron de Dancing.
Confession tardive
Explosion devant l’agence sectoriel de la réhabilitation individuelle
Drole de nouvel an pour la maison Tuttle.
Des Zombies de Guerre ?
par Ubik Le 6 mai 1953
[mots-clés: émeraude , gore , le front ]

Alors que de nombreuses familles d’Alt-Paris se réjouissaient à l’idée de revoir un membre de leur famille parti au front de l’Est, secteur Béliorusse, zone 38/c, lors de la permission de la semaine 15 délivrée par l’Agence du Bien-Etre, il s’est produit une succession d’évènements plutôt...sidérants.
 Quelques volontaires qui stationnaient sur le front ont été portés disparu peu de jours avant la date de la permission, alors même qu’aucun combat n’avait officiellement eu lieu. Les corps n’ont toujours pas été rapatriés.
 D’autres volontaires ont disparu lors de leur rappatriement sur Alt-Paris : selon les registres de pointages ils étaient présent à l’embarquement, mais ils ne faisaient pas partie des volontaires qui descendirent du train. Rappelons que les trains de garnisons sont blindés et cadenassés pour éviter toute intrusion terroriste. Ils semble donc qu’ils se soient purement et simplement volatilisés de l’intérieur du train qui les ramenait.

Les quelques individus arrivés à Alt-Paris semblent tous avoir pris la fuite peu de temps après avoir retrouvé leurs proches. Selon le témoignage des familles concernées, il semblerait qu’ils aient été fortement marqué par leur séjour au front, notamment physiquement, et que le fait que leur familles les voient dans cet état leur était insupportable.

Mystère

D’après les renseignements recueillis, les volontaires étaient tous atteints de stygmates peu communs : certains avaient les yeux blancs ou rouges, d’autres étaient scarifiés sans explication, d’autres encore avaient les cheveux devenus subitements blancs, etc. Les sujets présentaient également des dérangements psychiques profonds, nervosité, aggressivité, paranoïa, tremblements, peurs incontrôlées...

Il semble donc qu’il y ait sur le front un phénomène particulièrement marquant pour des individus "normalement constitués". Que s’est-il donc passé dans la zone 38/c de si traumatisant, qui les empêche de se montrer, même à leur propres familles ? Notre reporter Alphonse Auel s’apprête à partir au front afin de pouvoir nous en apprendre plus.

RECLAMES!
Quai des Agences.
Les Agences de la Paix et de la Réhabilitation ont toujours le dernier mot !
par Gamemestre Le 24 février 1954

Brignon Lamour, chanteur de music-hall doué, ne manque pas d’ambition. Il accepte l’invitation à dîner de Jenny, femme riche et puissante qui peut l’aider dans sa carrière malgré l’opposition de Marine, son épouse. Jalouse et se croyant trompée, Marine se précipite chez Jenny pour découvrir sa rivale assassinée...


TranchNet, la securite propre et net !
par jackLite Le 24 février 1953

L’installation du centre pénitencier 3RD1 dans le Bloc-B5 "Prisonnier" a rendu nerveux plus de la moitié des administrés de Alt-Paris faubourg ouest de la cité des Marmos.

Que se passerait-il si... ? Et si... ?

Et bien nous avons la réponse à toutes vos attentes ! Le TranchNet 2000, ce collier d’à peine 400 grammes contient quatre Micro-Batteries et deux Micro-ExploPate, suffisantes pour faire sauter en cas de besoin la tête du gredin aussi facilement qu’un bouchon de champagne.

La pose ne prend pas plus de 5 minutes et est securisée par le systeme MagnetPlus.

Ce systême inviolable empêche le prisonnier de retirer lui même cette sécurité, car il se déclenche dès qu’il est manipulé, oté ou decoupé, transformant le prisonnier en une formidable gerbe pyrotechnique de sang et de chairs brulées.

Tous les prisonniers se verront attribuer un collier personnel avec une identité Locative et si l’un deux s’éloigne de plus de 200 mètres du Terminal Central... Poufffffff...

Où avait-il la tête ?

TranchNet, la securité propre et Net !!!


Agence de l’Hygiène Mentale
par L01c Le 25 novembre 1952
[mots-clés: agHygMent , propagande ]
Aidez-nous à vous aider

 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]