D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
Qui dirige les agences ?

Notre système économique et social est le meilleur. La preuve, il a survécu au temps et aux crises. Il a maintenu la paix. Il a créé la prospérité. Il est l’unique forme de gouvernement fonctionnel sur terre aujourd’hui. Et tout cela grâce aux Agences ! Les différences ont été supprimées ! Plus de nain ou de noir qui ne puisse travailler. Les limites abolies ! Nous construisons dans l’espace.

Et surtout, nos enfants auront un emploi, et de quoi se nourrir et se vêtir. Les Agences y veilleront. Vous êtes heureux de travailler pour une si noble cause. Les Agences sont votre seul horizon, et embrassent votre foi, vos opinions politiques, et vos ambitions.

Vous aimeriez aller plus haut. Gagner plus d’argent. Avoir le prestige et les compêtences de votre patron. Il vous pousse. Il vous tyrannise. Mais c’est pour votre bien. Vous savez que son poste n’est pas inaccessible. Il vous prépare à sa retraite, ou à sa mutation. A moins... Qu’il ne soit à la retraite plus tôt. Vous pourriez parler. Détournements. Bavure. Secrétaire. Vous pourriez le faire chanter. Il est temps de prendre sa place.

Monsieur Q, agent d’Application du Règlement du secteur Berscanpol, au service de l’Agence Europolitaine de l’Energie Hydroélectrique, vient de recevoir une mutation.

Il est heureux. Il change de bureau, et reçoit celui de son ex-patron, mort accidentellement dans un ascenseur sub-sonique. Il change de salaire. Il acquiert une part importante des fonds fictifs de son secteur. Il a une nouvelle voiture de fonction, et reçoit la maison de son ancien patron, sur le toit du Bloc C-12 d’Alt-Paris. Ses anciens collègues le regardent désormais avec humeur. Pourquoi lui et pas eux ? Qu’a-t-il fait au vieux pour devenir son héritier  ?

Monsieur Q prend ses fonctions et commence à travailler. Ses paroles ont force de loi, ses opinions sont écoutées et respectées. Lui qui brillait par son invisibilité charismatique, le voilà Roi des secrétaires, Pape des soirées, Hiérophante des actionnaires...

Seulement voilà, Monsieur Q n’est pas un homme suffisamment sûr de lui pour ce poste. Et il est trop curieux.

Lors du cyclone BH13, qui a traversé la chaîne montagneuse des Alpes en décembre 1951, les crues sont descendues sur des centaines de petits villages, et de chalets touristiques. La saison du ski a été totalement bouleversée, et les morts se sont comptés par centaines. L’apothéose a été la fissure dans la barrage hydroélectrique du canal de MAASCO (Maastricht/Cologne), qui en débordant a noyé toute la vallée du canal.

Monsieur Q a dût faire face. La garantie des Agences ayant participé à la construction pourrait renflouer les caisses de l’Agence de l’énergie hydroélectrique, qui devait elle même payer des indemnités à toutes les Agences ayant des bureaux dans la région. Malheureusement, il semble que la fuite soit entièrement de la faute de l’Agence de l’énergie hydroélectrique. Les turbines étaient au delà de leurs capacités, le barrage saturé.

Alors Monsieur Q transigea : il pouvait parier que sur des sommes pareilles, les preuves seraient examinées plusieurs fois par des experts. Il préféra avoir confirmation de son patron, l’Agent Principal d’Apllication au règlement. Il voulut le déranger en pleine nuit. Impossible d’obtenir ses coordonnées. Il voulut aller chez lui. Il se heurta à ses secrétaires. Il décida de lui laisser un message dans son bureau. Accompagné d’un serrurier, il pénétra dans le bureau qui l’avait toujours fait rêver. Un ensemble de teintes chattoyantes, de cuir, et de dorures, manifestant le bon goût, et surtout, la richesse. Tout, dans ce bureau, respirait le succès, de sa taille, à sa décoration en passant par sa vaste baie vitrée. Seul problème, il était vide. Aucun mobilier. Une couche de poussière épaisse. Placards vides. Seul un vieux récepteur photofluide trainait dans un coin de la pièce. Il était coupé.

Monsieur Q eu du mal à dormir cette nuit là.

Il fut contacté à la première heure par son patron, qui lui donna rendez vous dans son bureau. L’entrevue se passa merveilleusement bien, les meubles étaient revenus, et la poussière disparue. Le patron évoqua un déparasitage. Tout semblait comme la première fois où Monsieur Q y était entré, pour son intronisationn un an plus tôt.

Pourtant, une impression pernicieuse tenailla Monsieur Q. Celle que son patron ne savait rien. Que tout ce qu’il disait était du vent, des banalités. Monsieur Q avait toute sa confiance, et ferait au mieux, il en était sûr.

Il fit au mieux. Mais il tenta de mener sa propre enquête. Armé de patience et de subtilité, il parvint à retourner discrètement dans le bureau de son patron, qui était d’une vacuité infame.

Il décida de rencontrer le grand patron. Le patron de son patron. Pascal Sturmann. Monsieur Sturmann est une figure publique et emblématique de l’énergie. Mais c’est aussi un homme très occupé. Monsieur Q réussit à obtenir une très courte entrevue. Méfiant, il se présenta comme travaillant pour l’Agence du Bien être, et désirant faire sa biographie. Monsieur Sturmann le renvoya aux services de sa propre agence, en le traitant de novice, et lui indiqua le service où s’adresser. Après de nombreuses heures de recherches, et avoir fait joué ses relations, Monsieur Q obtint enfin le dossier de Monsieur Sturmann. Avant d’avoir obtenu le poste de Dagsec de l’Agence de l’énergie hydroélectrique, Monsieur Sturmann n’a jamais eu qu’un seul emploi. Celui d’acteur.

Avant la fin de son enquête, Monsieur Q reçu la visite des secrétaires de Monsieur Sturmann. Ces hommes étaient habillés d’imperméables noirs et portaient des feutres noirs, en plus de leurs lunettes de soleil. Leur voix sèche et leurs manières saccadées ne pût que révéler la vérité à Monsieur Q.

Les agences n’existent pas. Elles sont dirigées par les étrangers, qui sont déjà là. Le système social et économique mis en place ne signifie rien. Car personne ne les dirige. Il n’y a rien en haut. Rien, sauf, les étrangerS.

Vous désirez une promotion ?
Vous voulez les responsabilités ?
Jusqu’à quel point aimez vous le pouvoir ?
Jusqu’où irez vous avant de percevoir la vérité ?

Le pouvoir n’est qu’une illusion.
Renoncez à votre ambition.
Renoncez à votre emploi, et vous ne ferez pas le jeu des étrangers.

Rejoignez la marge.
Rejoignez la Résistance.

Agent John Courage.

Initialement paru sur la ML Twisted_50s
 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]