D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
4. Faits Divers
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Interview d’un patron de Dancing.
Confession tardive
Explosion devant l’agence sectoriel de la réhabilitation individuelle
Drole de nouvel an pour la maison Tuttle.
Les Sous-sols du Bloc 13...
Il est l’heure de laisser le temps glisser.
AUTRES RUBRIQUES
1. Officiellement
Un quotidien bien étrange...
Hospitalisés pour se faire rembourser leurs frais de déplacements !
La commission d’harmonisation des envois pneumatiques...
Le bidule, oui, mais... c’est quoi au juste ?
Tranche de Vie
2. Le Second Marché
La Substance "Nuit"
3. Alternatives
Aldous Huxley arrêté par les agents de la Réhabilitation Individuelle !
Musiques Clandestines
La guerre pour le bon goût...
Théatre de Rue
Paranoïaques, dérangés ... Géniaux ?
5. Est-ce bien normal ?
Agence de la torture mentale ?
Chiens Méchants
Des Zombies de Guerre ?
Foldingue !!
"Substance Nuit", des effets insoupconnés ?
Gare aux Tchratz !
Biz-London : des agents de la paix attaqués par des rats géants dans les égoûts !
par Gamemestre Le 15 février 1954
[mots-clés: sous-sols ]

Les Agents de la paix de Biz-London, dans le nord de l’Europole, font face à un nouvel ennemi féroce, des rats de la taille d’un chat, qu’ils dénomment "Tchratz", et qui ont déjà mordu trois des leurs.

Quelle ne fut pas la surprise des Agents de la paix du bureau local de Biz-London lorsqu’ils découvrirent le corps à moitié dévoré d’un malheureux à la sortie du collecteur général des égoûts. Les légistes identifièrent rapidement les traces de morsures comme étant celles de rats, mais d’une éspèce particulièrement grosse.

La victime, âgé d’une cinquantaine d’année, répondait au nom de Pierre Stoneman (Pi-ston pour les intimes) et, comme le laisse deviner son nom, travaillait à l’entretien des 40000 km de tuyaux du réseau pneumatique de ce bloc. Parti depuis la veille au soir afin de guider un de nos aspirants reporters - Julien Sorel - dans les entrailles du réseau pneumatique, les deux hommes ne donnèrent plus signe de vie. Notre rédaction qui employait Monsieur Sorel occasionnellement avait pourtant reçu un article "croqué au vif" par pneu le soir même.

GIF - 37 ko
Des "chrats" pris sur le vif...
Ces monstrueuses bestioles ont été prises sur le vif par un Agent de la paix, alors qu’elles étaient en train de bouloter les restes du malheureux Pierre Stoneman.

Le lendemain de la parution de l’article, lorsque des Agents de la Commission de Validation Historique sont venus nous poser quelques questions au sujet du journaliste et de certaines informations contenues dans son article, notre rédaction, pour collaborer aux forces ded l’ordre, contacta le bureau de la Paix de Biz-London afin de signaler la disparition de notre apprenti investigateur. C’est ce signalement qui amena les forces de la paix à visiter l’Orduroduc de Biz-London, qui non seulement collecte et évacue les déchets de ce bloc (voir l’article Sous-Sols d’Europole : les déchets, mais acceuille également les tuyaux du réseau pneumatique.

Manifestement, il faut croire que d’étranges créatures infestent désormais ces sombres canalisations. Si il faut en croire les Agents de la paix qui recherchèrent durant plusieurs heures Julien Sorel dans l’Orduroduc à l’entrée duquel fut trouvé le corps de son guide, des rats ayant la taille de chats rôdent dans les profondeurs de la Titanopole. Les agents bio-naturalistes spécialisés, qui les ont baptisé "Tchratz", délcarent que ces étranges et repoussantes créatures infestent certains réseaux de discussion pneumatiques, dévorant les circuits de signalisation par anneau et provoquant des retards dans l’acheminement des pneumatiques - et donc dans le fonctionnement des bureaux. Ces créatures, d’une intelligence remarquable, attirent ainsi des techniciens de maintenance dans les bas-fonds et s’attaquent au malheureux alors qu’il répare leurs dégats en poussant un cri horrible : "Iiiirc ! Iiiirc !". Ces "Tchratz" n’hésitèrent d’ailleurs pas à attaquer nos vaillants Agents de la paix, dont trois furent mordus férocement. On ne saurait trop conseiller la prudence à nos valeureux mainteneurs attirés par les malversations d’un Tchartz.

JPEG - 3.2 ko
Dans la bouche de l’enfer...
Courageusement, les Contrôleurs des Boues et Vidanges ouvrent le chemin à leurs collègues des envois pneumatiques et de la paix.

L’Agence de l’urbanisme a été saisie du dossier, et pilote en ce moment même une opération inter-agence pour éliminer ce problème. Quinze Contrôleurs des Boues et Vidanges, Quinze Agents de la commission des envois pneumatiques et une compagnie d’Agents de la paix sont en train de nettoyer les lieux. L’Agence de la Pharmachimie leur a confié leur dernier modèle de pesticide : le "Tchraterton".

Nous rappelons à ceux parmi nos lecteurs qui désireraient rejoindre l’élite des journalistes d’investigation que la première étape du professionnalisme est de s’assurer de la Sécurité, d’abord de ses employeurs potentiels, ensuite de ses informateurs, enfin de sa propre personne.



- Lire l’article de Julien Sorel sur le pneumatique.
- Lire l’avis du bureau de la Validation Historique au sujet de l’article de Julien Sorel.
RECLAMES!
La nouvelle Fordissimo !
par Golgoroth Le 13 janvier 1953
[mots-clés: automobile ]
Pour la sécurité de votre famille, achetez la voiture Mercury !

La nouvelle Fordissimo, une voiture de luxe familiale et conviviale. Cette voiture a été garantie par l’Agence de la sécurité routière.

Vous ne trouverez pas mieux.


Quai des Agences.
Les Agences de la Paix et de la Réhabilitation ont toujours le dernier mot !
par Gamemestre Le 24 février 1954

Brignon Lamour, chanteur de music-hall doué, ne manque pas d’ambition. Il accepte l’invitation à dîner de Jenny, femme riche et puissante qui peut l’aider dans sa carrière malgré l’opposition de Marine, son épouse. Jalouse et se croyant trompée, Marine se précipite chez Jenny pour découvrir sa rivale assassinée...


Les bras m’en tombent !!
par jackLite Le 30 janvier 1953
[mots-clés: agBienEtre ]

Vous avez toujours été un bon administré, zélé et loyal ? Hélas, un service assez long au Front et comble de malchance, une balle perdue... Quelle perte de se voir amputer d’une partie de soi !!

Que donneriez-vous pour retrouver toutes vos sensations ? Le plaisir de saisir dans ses bras l’enfant aimé ou de marcher l’esprit serein et sentir l’asphalte sous la plante de ses pieds...

Tout ??

Alors venez nous rendre visite à la clinique "Agrippa", rue Felix Filze, ALT-PARIS.

Nous vous reconstruirons, et vous redeviendrez cet homme oublié de vos sens et de votre famille.

Agence du Bien-être

"Nous faisons le travail et vous en profitez !!"


 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]