D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]
3. Nouvelles d’Ailleurs
AUTRES ARTICLES de cette rubrique
Quelques précisions historiques et techniques sur les voyages spatiaux.
Comment vit-on sur la Lune ? (2eme partie)
La base Léonide, une "Lunopole".
On a marché sur la Lune !
La 25eme Cérémonie des Oscars.
AUTRES RUBRIQUES
1. Nouvelles d’Europole
Un journal subver-e démantelé dans l’Underground du secteur marseillais !
L’Agence de la Paix déjoue un complot Terroriste
La Cosa Nostra... Vous êtes certains de savoir ce que c’est ?
Rappel Informatif sur le 24 Décembre 1952
Ecko, un autre regard sur le monde
2. Nouvelles Locales
Guerre Des Mafias : Règlement De Comptes
Une vague de meurtres déferle sur Alt-Paris
La Résistance : Le Nouveau Terrorisme
La guerre des mondes a commencé ! (3eme partie)
La guerre des mondes a commencé ! (2eme partie)
5. Vie Pratique
La pièce musicale minimaliste silencieuse de John Cage enfin diffusée sur radio-pole !
Etre enterré dans l’espace ? Un rêve devenu réalité !
Le "Tchratz" nouvel espoir de l’homme ?
Le "Bidule", une invention révolutionnaire
« Un petit pas pour l’homme, un grand pas vers les Etrangers ! »
Comment vit-on sur la Lune ? (1ere partie)
Suivez nous dans cette plongée en apnée dans la vie des administrés de la Lunopole.
par Gamemestre Le 15 février 1954
[mots-clés: l’espace ]

Depuis les premiers pas de Kobayashi sur la Lune, en 1940, le développement spectaculaire des technologies spatiales ont transformées, aux yeux du public, ce qui reste un exploit quotidien en simple « balade lunaire ». Quelle erreur ! Vous, europolitains qui vous destinez à aller sur la Lune, ou vous autres, simples curieux insatiables, découvrez quel est le plus grand ennemi de nos vaillants administrés lunaires : l’excès de confiance ! Mais voyons donc plutôt de quelle façon l’on vit sur la Lune.

Depuis les premiers pas de Kobayashi sur la Lune, voici 12 ans, des milliers d’administrés ont foulé le sol lunaire. Ce sont les premiers êtres humains à être allés sur une autre planète. Ils s’y sont rendus pour réaliser des expérimentations, afin de relever des échantillons, puis, finalement, s’y sont installés pour de bon. Ceux qui en sont revenus nous en ont ramené la description d’un monde étrange très différent du nôtre… [1]

Les premiers mots de Kobayashi, lorsqu’il regarda par le hublot de son module, furent : « Nous passerons aux détails plus tard mais disons que, autour de nous, il y a une variété extraordinaire de formes, d’angles et de matériaux... Un nombre incalculable de roches différentes. Les couleurs varient beaucoup selon l’angle de vision. Je ne vois guère d’unité de couleur. » Son coéquipier enchaîna : « Par la fenêtre, je vois une plaine relativement plate, avec un assez grand nombre de cratères de la taille de 1,5 à 15 mètres, quelques petites crêtes de, je pense, six à dix mètres de haut et des milliers de petits cratères de trente à soixante centimètres. À une centaine de mètres ou un peu plus devant nous, il y a quelques blocs angulaires qui doivent faire dans les soixante centimètres... On aperçoit également une colline, juste devant nous, à une distance difficile à estimer, sans doute aux alentours d’un kilomètre. » [2]

Une mer de cratère sur fond de ciel noir d’encre

JPEG - 2.9 ko
Un ciel sans étoiles...

A chaque fois qu’un administré pose le pied sur la Lune, le paysage qu’il découvre risque de le dérouter profondément. Tout d’abord, même en plein jour, le ciel lunaire est d’un noir profond. On n’y aperçoit aucune étoile à cause de l’éclat du Soleil (sur Terre aussi, le jour, le Soleil éblouit toutes les étoiles, mais l’atmosphère dans laquelle nous vivons fait que le ciel est bleu.) Il n’y a pas non plus de nuages dans le ciel lunaire. Il est noir, parfaitement et incroyablement noir. Cette monotonie ont déjà provoqué des crises de nerfs chez certaines personnes sensibles.

JPEG - 3.2 ko
Une surface torturée...

Le paysage ressemble un peu à celui d’un désert, mais d’un désert comme on en retrouve nulle part sur Terre. La principale différence vient du fait que le sol est couvert de cratères de toute taille. Ces cratères se trouvent souvent empilés les uns sur les autres. C’est un peu comme si des assiettes et des couvercles de tout diamètre étaient éparpillés par milliers sur le sol. Rien de tel n’existe sur Terre, même si l’on murmure que les zones de combat des guerres de colonisation s’en approchent étrangement…

JPEG - 3.9 ko
Un paysage morne et gris...

La couleur du paysage est également quelque chose de difficile à décrire. Selon ce que nous ont rapporté les administrés qui se sont aventurés dans ces contrées hostiles, les teintes changent d’après l’éclairage du Soleil. Ainsi, quelques minutes après l’alunissage, Kobayashi a constaté : « Il n’y a guère de couleur... À vrai dire, c’est gris. D’un gris crayon très clair lorsqu’on regarde en direction du Soleil, et d’un gris beaucoup plus sombre - cendre - en regardant à 90 degrés du Soleil. Les quelques rochers proches, qui ont été déplacés ou brisés par le jet de notre moteur-fusée, sont couverts de ce gris clair à l’extérieur, mais les cassures révèlent un intérieur foncé... Un gris très foncé qui ressemble à du basalte. » Puis, juste avant de poser le pied sur le sol lunaire, Kobayashi fit la description suivante : « Je suis au pied de l’échelle... Curieux, parce que, vu de près, le sol semble composé de grains très très fins, presque de la poudre. Vraiment très fins par endroit... » Après y avoir déposé le pied droit et lancé sa célèbre phrase, « Un petit pas pour l’homme, un grand pas vers les Etrangers ! », il constate : « Les fines particules, semblables à du sable, gardent nettement l’empreinte de mes semelles... Dans l’ensemble, la surface est meuble, mais ici et là, lorsque je tape avec ma pelle à échantillon, je tombe sur des endroits très durs. » Il ajouta : « C’est d’une beauté très particulière, à la fois vigoureuse et sévère. On dirait certains plateaux désertiques terriens. Ce n’est pas vraiment la même chose, bien sûr, mais c’est très beau. »

Les bizarreries d’un paysage sans atmosphère

Sur la Lune, tout est immobile, comme pétrifié. De fait, le paysage que contemplent les administrés qui foulent le sol de notre astre nocturne n’a pas changé depuis des millions d’années, peut-être même depuis des milliards d’années ! Voilà qui, sur Terre, est inimaginable puisque les Titanopoles ont définitivement modifiées les paysages. La Lune est comme un astre mort où rien n’a pratiquement changé depuis la formation du Système solaire. Du moins sont-ce les premiers résultats obtenus grâce aux outils conceptuels de spatiologie étrangère.

Autre phénomène déconcertant pour les administrés qui s’aventurent sur le sol lunaire : ils ont toujours l’impression d’avoir une vue perçante. Ils voient en effet beaucoup plus clairement les objets distants que nous sur Terre. Pour tout europolitain, plus il regarde au loin, plus les objets paraissent flous. Cela est dû à l’humidité, aux poussières et à la pollution présentes dans l’air - tout cela embrouille notre vision. Par contre, sur la Lune, l’effet de flou n’existe pas. Tout se passe comme si l’atmosphère lunaire était parfaitement transparente. Bien entendu, il n’y a aucune atmosphère, donc ni humidité, ni poussière en suspension, ni pollution. Pour cette raison, on a l’impression de voir un monde quasi irréel, où les rochers et les collines se trouvant au loin paraissent aussi nettement que le sol juste à leurs pieds.

JPEG - 3.1 ko
Deux astronautes arpentant le sol lunaire.
Les meilleurs astronautes se font souvent abuser par le paysage déconcertant de la Lune. Heureusement, les objets étrangers permettent souvent de contrebalancer nos sens défaillants !

Ce phénomène a pour conséquence qu’il est extrêmement difficile d’évaluer les distances. Sur Terre, nous avons appris à estimer l’éloignement des choses en tenant compte du phénomène de flou ; plus un objet est distant, plus il paraît embrouillé. Sur la Lune, il est impossible de voir le monde de cette façon. Les arpenteurs lunaires sont donc incapables d’évaluer à quelle distance se trouvent les collines qu’ils voient devant eux. Il s’agit là d’une situation déconcertante pour l’esprit des administrés qui n’y sont pas préparés, et, là encore, de nombreux esprits craquent psychologiquement. En effet, ils ne disposent d’aucun point de repère familier. Par exemple, lorsque les « Lunopolitains » voient un cratère ou une montagne « au loin », ils sont incapables de dire si cela se trouve à quelques centaines de mètres d’eux... ou à des kilomètres ! Pire, lorsqu’ils sont en terrain vallonné, ils ont l’impression d’être sur une mer de cratères. Par contre, ils voient l’horizon lunaire plus rapproché. En effet, le « bord » du paysage - là où le sol paraît rencontrer le ciel - est beaucoup plus proche sur la Lune que sur Terre. Cela est dû au fait que le diamètre de la Lune est quatre fois plus petit que celui de la Terre. Pour un astronaute debout sur la plaine lunaire, l’horizon paraît à moins de trois kilomètres.

Les propriétés physiques de la Lune, qui constituent un réel risque pour la santé mentale des administrés qui s’y aventurent, expliquent que l’Agence de l’Hygiène Mentale y ait implanté très tôt une annexe. Les savants y conduisent actuellement des recherches en partenariat avec l’Agence de la Pharmachimie afin de trouver des solutions efficaces à tous ces problèmes.

[1] L’ensemble de ce texte est une adaptation inspirée par le très sympathique site de Claude Lafleur, journaliste scientifique spécialiste de l’exploration saptiale, disponible en suivant ce lien. Son site, qui est une mine incroyable d’informations sur la conquête spatiale des origines à nos jours, se trouve à cette adresse : Les dossiers de l’espace.

[2] Toutes les citations de cet articles ont été empruntées à Armstrong et Aldrin. Elles sont rapportées par Claude Lafleur (cf. note 1).



- Retrouvez la seconde partie de cet article .

Toutes les images de cet article proviennent des sites :
- Space 1999
- Les dossiers de l’espace de Claude Lafleur

- Découvrez une grande campagne sur ce thème sur le site des Arpenteurs.

RECLAMES!
La nouvelle Fordissimo !
par Golgoroth Le 13 janvier 1953
[mots-clés: automobile ]
Pour la sécurité de votre famille, achetez la voiture Mercury !

La nouvelle Fordissimo, une voiture de luxe familiale et conviviale. Cette voiture a été garantie par l’Agence de la sécurité routière.

Vous ne trouverez pas mieux.


Etes-vous seul ?
par L01c Le 7 novembre 1952
[mots-clés: agBienEtre ]

Vous vous sentez seul dans l’immense Europole ? Votre timidité vous empêche d’aborder les personnes qui vous attirent ? Vous n’avez toujours pas trouvé l’âme soeur ou les camarades dont vous rêvez ?

Nous pouvons vous aider. Notre réseau de Franchises "Rencontres & Amitiés" est l’un des plus efficace pour rapprocher les êtres solitaires. Venez à l’un de nos Cocktails de Rencontre, vous y retrouvez d’autres personnes comme vous qui ne demandent qu’à vous connaître. Il vous suffit de vous adresser à la Franchise la plus proche pour vous enregistrer et connaître le calendrier des prochaines réunions. Nous organisons également des voyages et activités en commun, il vous suffit de choisir parmi nos nombreuses options. Nous pouvons enfin faire à votre demande une recherche par critères sur l’ensemble de nos adhérents, pour vous aider à trouver vos relations idéales.

Rencontres & Amitiés, à votre service pour mieux vous soutenir.


Rencontres & Amitiés, une franchise de l’Agence du Bien-Etre.
A l’attention des agents de securité de l’agence de la paix.
Un nouvel outil : le Camelé-Auto
par jackLite Le 18 novembre 1952
[mots-clés: automobile , technologie ]

Vous avez besoin de vous effacer temporairement ? Disparaître dans la masse ?

Nos savants ont trouvé LA solution : Le Camelé-Auto !!!

Grâce à son attracteur de pigment et sa turbine cyclonique cadencée à 2 GW, vous repeignez votre voiture en une toute autre en moins de 5.3 sec.

Ce petit bijou de la nouvelle vague d’"enquèteurs furtifs" peut devenir le VOTRE !!!!

Il vous suffit de contacter le directeur de votre agence et de poser sa candidature pour le dossier X352.

Couleurs Disponibles : Noir, Violet, Fuschia, Damier, Rose.


Dans la limite des stocks disponibles.
 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]