D'autres images ? Cliquez ici.
RetroFutur News Console Voilà l'Echo Le Fureteur Tracts Réclames! Aides de Jeu Albert [Admin]

Les employés du mois
Opérette de Bureau
[mots-clés: poétique , ptnq ]

Deux employés à l’allure impeccable se font face dans un tramway de façade. Ils sont seuls et serrent contre eux, outre leur attaché-case, un diplôme " d’employé du mois ". Dans le fond de la scène un décor peint passe en boucle.

LE PREMIER EMPLOYE
Mon cœur bat la chamade
Depuis que j’ai mon portrait
Offert à la cantonade
Je vais m’faire idolatrer
Par mon patron, mes camarades

LE DEUXIEME EMPLOYE
Ca va être la bousculade
Dans mon bureau bien calfeutré
Ca va finir en estoufade
Pour cette bande d’illettrés
Ah !mes amis, quelle rigolade !

ENSEMBLE :
Je suis l’employé du mois
Je suis l’gars qui fait la loi
Faudrait voir à filer droit
Il faut dire que j’crois en moi,
Et qu’en l’Agence j’ai la foi !

VOIX FEMININE D’HOTESSE
Le Tram de façade est fier et heureux de mener à destination deux employés méritoires, qui pour le bien collectif, ont sué sang et eau. Applaudissons ces courageux soldats de bureau !

LE PREMIER EMPLOYE
C’est vrai que des rapports, on en a agraphé !

LE DEUXIEME EMPLOYE
Et des bons de commande, on en a paraphé !

LE PREMIER EMPLOYE
Des formulaires abscons, à la chaine tamponnés !

LE DEUXIEME EMPLOYE
Et des bons de retraits, combien on a truqués ?

LE PREMIER EMPLOYE
Moins que de fournitures dans nos poches détournées !

ENSEMBLE (soudain lyrique)
Nos pneumatiques au directeur
Pour dénoncer les mal-penseurs
Ne sont pas restés vains...

VOIX FEMININE D’HOTESSE (l’intonation est devenue bizarre)
Le Tram de façade est multiplication division et toutes les destination sont des variétés d’humidité. Deux nombres entiers rompus aux mauvaises copies, ont sué des limaces et des sangsues. Applaudissons ces substances d’arbre !

LE PREMIER EMPLOYE (parlant)
Tiens, c’est curieux, j’ai l’impression que nous sommes déjà passés par cet angle.

LE DEUXIEME EMPLOYE (parlant)
Oh, par ici, tous les coins de façade se ressemblent... Mais, diable, vous avez raison ! Cette boutique, là, au sixième étage, nous l’avons dépassée il y a déjà cinq minutes.

ENSEMBLE (chantant à nouveau, avec moins d’entrain)
C’est la fierté d’être employé du mois
Qui trouble notre sens de l’observation
Cessons d’ donner la belle part à l’émoi
Et de broder d’un rien toute une fiction

VOIX D’HOTESSE (à présent plus reptilienne que féminine)
Les façades cataleptiques sont une multiplication de cadavres et d’affections mentales. Félicitations aux absences d’impressions bizarres et équivoques et à l’intelligence de l’articifice. Applaudissons 11 degrés au-dessous de la lassitude.

LE PREMIER EMPLOYE (parlant)
Mais non, regardez, nous avions vu juste !Nous tournons en rond !

LE DEUXIEME EMPLOYE (parlant)
C’est ce tram qui ne veut plus s’arréter !

ENSEMBLE (chantant, éventuellement accompagnés par un chœur invisible)
Au secours ! Au secours !
Nous sommes employés du mois !
Au secours ! Au secours !
Nous avons droit à quelque égard !
Au secours ! Au secours !
Ce qu’on demande, c’est une gare !
Au secours ! Au secours !
Maintenant et pas dans un mois !

LE PREMIER EMPLOYE
Je crois, nous avons tort !
Voyez, c’est plus retors !

LE DEUXIEME EMPLOYE
Mais oui ! Nous avons tort !
C’est pas cercle mais tors !

ENSEMBLE
C’est un circuit topologique
Et non un tramway de banlieue
Il fait fi de toute logique
Pour nous mener en de sales lieux.
(bis)

LE PREMIER EMPLOYE
Sur le ruban de mobius
Qui dessert la station Euclide
J’aurais mieux fait de prendre le bus
Ma raison s’rait restée valide !

LE SECOND EMPLOYE
Mais dieu, que nous sommes candides
Tous les sous-fifres ont complotés
Notre éviction ellipsoïde
Ils nous ont gyropilotés

VOIX (comme une vomissure de caillots)
Terminus Néant... Terminus Néant... Terminus Néant... Terminus Néant...

 

RetroFutur News créé avec SPIP | PLAN DU SITE | [ADMIN]